La vérité des temps

30 mai 2017

Le sommet de l’Otan 2017. Instrumentalisation réaffirmée de l’alliance par les USA

  29

Le sommet de l’OTAN de Bruxelles 2017 se tient à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de l’OTAN situé juste en face de l’actuel sur le site des anciens aérogares de l’aérodrome de Haren. Il est le premier sommet pour les dirigeants de trois des pays les plus importants au sein de l’Alliance, le président américain Donald Trump, la Première ministre britannique Theresa May et le président français Emmanuel Macron.

Cette rencontre aura permis de mieux comprendre le sens des diverses interventions du Président des États-Unis, Donald Trump, concernant le rôle joué dorénavant par cette alliance dans le processus de domination planétaire par l’impérialisme américain. Nous assistons à la mise en place d’un processus d’une soumission appréhendée et réaffirmée de tous les membres aux ordres des USA. Au cours des premiers mois de son mandat, le comportement du nouveau Président des États-Unis sur la scène internationale s’est rapidement développé avec quelques manifestations guerrières offensives unilatérales et sans équivoque : Les frappes punitives contre la Syrie, le déploiement d’un convoi de navires de guerre à proximité de l’environnement nord-coréen et le largage de la « bombe de la paix » au-dessus de l’Afghanistan constituent des actes de guerre pouvant servir d’avertissements pour tous les États de la planète (Vers une guerre mondiale).

Le Sommet de l’OTAN aura permis aux USA de réaffirmer le fait que leur puissance ne peut plus être négligée ou contestée et que les divers blocs stratégiques devront désormais en tenir compte et se soumettre.

Ce comportement remarqué du Président sera bien accueilli aux États-Unis. Reprendre la commande de tous les États membres de l’Alliance et leur imposer la feuille de route des USA dans le processus de la domination hégémonique planétaire.

Photo de famille des membres de l’Otan, 2017

Les membres européens de l’OTAN offensés

Selon l’Éditorial du journal Le Monde, « le président américain ne s’est pas embarrassé de telles prévenances à l’égard de ses alliés européens, jeudi 25 mai, à Bruxelles. Devant 27 chefs d’État et de gouvernement de pays membres de l’OTAN qui l’écoutaient, debout, M. Trump, choisissant de mettre l’accent sur ce qui divise plutôt que sur ce qui rassemble, s’est livré à un réquisitoire déplacé, maladroit et contre-productif sur les niveaux de dépenses de défense… Après avoir fait observer une minute de silence pour les victimes de Manchester, Donald Trump est immédiatement passé aux affaires de financement, auxquelles il a consacré l’essentiel de son discours, sur un ton comminatoire » (lemonde.fr).

Son agir sur la scène internationale lance un message « urbi et orbi », soit celui de la nouvelle donne de la stratégie de domination mondiale de Washington. Désormais, les États-Unis peuvent intervenir là où bon leur semble et ce en fonction de leurs intérêts sans obtenir au préalable l’aval des autres membres de l’Alliance. En ce sens, les propos tenus par le Président durant la campagne présidentielle semblent se traduire dorénavant ainsi dans les faits.

  Fais par Ouo-Ouo Zingui DELAMOU, Communicant à l'ISIC de Kountia.

Posté par JE TRIOMPHE FORT à 02:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mai 2017

BeautyPlus_20170511144658_fast

Lundi 10 avril 2017

Débat

Assertion : « les Etats africains sont suffisamment organisés pour lutter contre le terroriste »

       Chers Co-débatteurs, les terroristes sont partout, ils sont omniprésent et peuvent frapper à n’importe quel moment, comme ils veulent,  quand ils veulent et où ils veulent ce qui n’empêche d’ailleurs pas les Américains et Français de se rappeler des attentats de New York et de Paris.

       En 2009, au Nigéria, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, Mohamed Youssouf qui était alors chef d’une secte islamique est arrêter et exécuter par la justice nigériane. Mais après ça, la lutte contre les djihadistes de Boko Haram se ralentissait et finissait par ce faire oublier par les Nigérians pensant que l’histoire terroriste était finie. mais plutard, les survivants de la répression de 2009 furent entrés et causaient la mort de plus de 1500 personnes. Source, Jeune AFRIQUE.com.

          Comment pouvons-nous dire que l’Afrique est prête à lutter contre le terrorisme quand il n’y a pas de services de renseignements digne de nom ou encore est confrontée à des problèmes de santé, d’éducation, d’emploie jeune, mais surtout de problèmes alimentaires qui sont d’ailleurs les causes réelles de ce terroriste ?

        Honorables membres du jury , aujourd’hui, pendant que les Etats africains se disent prêts à lutter contre la menace terroriste, les groupes djihadiste et sectes islamistes naissent un peu de partout et frappent sans cesse les populations africaines ; pour preuve, les massacres de Grand Bassam en Cote d’Ivoire, de Borno en Tunisie, d’Alexandrie en Egypte contre les Eglises apostoliques faisant d’ailleurs plus de 90 morts ces dernières semaines, les kamikazes et les voitures piégées au Nigéria et au Mali  qui font des dizaines et des centaines de victimes par attaques revendiquées d’ailleurs par ces mêmes terroristes de Boko Haram, des talibans, al qu’aïda  ou encore de Daesh.

       Où se trouve la fameuse Union africaine ?

Chers invités, lutter contre le terrorisme ne signifie pas lire des discours pendant les sommets, faire des promesses qui ne sont jamais ténues mais c’est de mettre en pratique toutes les décisions prises pour sauvegarder la vie de ces millions d’africains qui sont désormais exposés à toutes les menaces sécuritaires du siècle.

 

JE VOUS REMERCIE !

Zingui le triomphe DELAMOU

Posté par JE TRIOMPHE FORT à 02:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2017

Le terrorisme

De nos jours, le terrorisme, est devenu une guerre pour tous les continents. Des femmes et hommes tués, des peuples massacrés et des familles divisées est pour ces terroriste une priorité. Pourquoi cela pendant que le monde veut faire face aux defits climatiques qui battent le plein CHAO ces derniers temps ? Il serait très important pour les gouvenements du monde de prendre leur responsabilité pour stopper cet phénomène à travers le monde.

2017-04-24-16-15-48-104

Posté par JE TRIOMPHE FORT à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]