BeautyPlus_20170511144658_fast

Lundi 10 avril 2017

Débat

Assertion : « les Etats africains sont suffisamment organisés pour lutter contre le terroriste »

       Chers Co-débatteurs, les terroristes sont partout, ils sont omniprésent et peuvent frapper à n’importe quel moment, comme ils veulent,  quand ils veulent et où ils veulent ce qui n’empêche d’ailleurs pas les Américains et Français de se rappeler des attentats de New York et de Paris.

       En 2009, au Nigéria, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, Mohamed Youssouf qui était alors chef d’une secte islamique est arrêter et exécuter par la justice nigériane. Mais après ça, la lutte contre les djihadistes de Boko Haram se ralentissait et finissait par ce faire oublier par les Nigérians pensant que l’histoire terroriste était finie. mais plutard, les survivants de la répression de 2009 furent entrés et causaient la mort de plus de 1500 personnes. Source, Jeune AFRIQUE.com.

          Comment pouvons-nous dire que l’Afrique est prête à lutter contre le terrorisme quand il n’y a pas de services de renseignements digne de nom ou encore est confrontée à des problèmes de santé, d’éducation, d’emploie jeune, mais surtout de problèmes alimentaires qui sont d’ailleurs les causes réelles de ce terroriste ?

        Honorables membres du jury , aujourd’hui, pendant que les Etats africains se disent prêts à lutter contre la menace terroriste, les groupes djihadiste et sectes islamistes naissent un peu de partout et frappent sans cesse les populations africaines ; pour preuve, les massacres de Grand Bassam en Cote d’Ivoire, de Borno en Tunisie, d’Alexandrie en Egypte contre les Eglises apostoliques faisant d’ailleurs plus de 90 morts ces dernières semaines, les kamikazes et les voitures piégées au Nigéria et au Mali  qui font des dizaines et des centaines de victimes par attaques revendiquées d’ailleurs par ces mêmes terroristes de Boko Haram, des talibans, al qu’aïda  ou encore de Daesh.

       Où se trouve la fameuse Union africaine ?

Chers invités, lutter contre le terrorisme ne signifie pas lire des discours pendant les sommets, faire des promesses qui ne sont jamais ténues mais c’est de mettre en pratique toutes les décisions prises pour sauvegarder la vie de ces millions d’africains qui sont désormais exposés à toutes les menaces sécuritaires du siècle.

 

JE VOUS REMERCIE !

Zingui le triomphe DELAMOU